Un étudiant immolé par le feu c'est pas grave Un livre déchiré c'est grave.

 

Voilà ce que les médias veulent vous cacher, comme La Presse Canadienne, Radio-Canada, La Presse - OBNL, Le Soleil, Le Devoir, on ne parle pas de ce jeune étudiant immolé par le feu, mais des tranches de bacons devant une porte de mosquée pour les journaleux ça prend tout son sens.

Et nos médias cries à l'injustice, ce n'est pas vrai que nous publions de fausses nouvelles, pire que ça,  rien n'est publié, nous faisons en sorte de ne pas en parler parce que nous sommes contrôlés par le gouvernement. Si nous, nous ne plions pas aux demandes du gouvernement, il va couper nos subventions.