Ce que Hugo Pilon-Larose de La Presse - OBNL ne dit pas! - Katherine Dorion, quand elle se donne en spectacle

Hugo Pilon Larose, avec son nez brun, ce qu'il ne nous dit pas, ce qu'il cache. Encore une excellente démonstration de la désinformation servit à la population du Canada par un média près de la faillite.

Voici l'exemple parfait du journaleux qui obéit au doigt et à l'oeil à ses patrons.

Selon Pilon-Larose Pierre-Karl Péladeau se serait retrouvé sur la sellette, hier, quand la députée Catherine Dorion, ex-blogueuse chez Québecor, a mis en doute l’indépendance des salles de rédaction du conglomérat médiatique qu’il préside.

Le journaliste explique qu'a la question posée par notre charmante députée Catherine Dorion de Québec solidaire à Pierre-Karl Péladeau « garantir qu’il n’y aura pas six journaux de plus où il sera tabou de critiquer » si son entreprise acquérait les quotidiens de Groupe Capitales médias, menacé de faillite.

M. Péladeau a refusé de lui donner la réplique, estimant que la députée cherchait à se « mettre en spectacle » elle lui à répondu par la suite : «C'est une vrai question M Péladeau» il lui à répliqué «c'est une vrai réponse Mme la député»

Ce que Hugo Pilon-Larose ne vous dit, pas, il a sans doute oublié de vous en parler. C'est que Pierre karl-Péladeau n'avait que 20 secondes pour répondre à la question due au temps qui était allouée. Sachant par le fait même que c'était impossible de réponde, il aurait répondu qu'elle cherchait à se « mettre en spectacle »

La députée, à t-elle fait exprès, pour utiliser tout le temps alloué et laisser que quelques secondes à PKP ? Pratique très courante et anti-démocratique au Salon rouge. De plus elle lui dit TOUT BÊTEMENT, vous êtes sûr il vous reste 13 secondes!!

Pierre-Karl à bien raison, elle s'est donné encore une fois en spectacle.  Et c'est là que l'on comprend pourquoi les médias ont besoin d'aide!

André Claude Boies

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir