Publicité
Publicité

Principales réalisations du Parti Québécois

Principales réalisations

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, s'est doté d'importants outils de justice sociale, de développement économique, social et culturel et a mené diverses réformes sociétales. En voici quelques exemples :

  • la Charte de la langue française (1977)

Le 26 août 1977, la Charte de la langue française, mieux connue sous le nom de « loi 101 », est adoptée à l'Assemblée nationale. Après des années de lutte pour la primauté du français dans la province, Québec

  • la Loi sur le financement des partis politiques (1977)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1977, que la Loi sur le financement des partis politiques fut adoptée à l'unanimité par l'Assemblée nationale.

  • droit à la non-discrimination des homosexuels (1977)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1977, décide d'inclure dans la Charte des droits et libertés de la province l'interdiction de discrimination face à l'orientation sexuelle dans l'emploi, l'habitation ou dans l'accès à certains services publics.

  • la Loi anti-briseurs de grève (1977)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1977, anti-briseurs de grève du Code du travail empêchent un employeur en grève ou en lock-out de faire appel à des briseurs de grève.

  • la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (1978)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1978, Cette loi, protège bien plus que les terres arables, elle vise à protéger un territoire afin de permettre le développement des entreprises agricoles en régissant leur utilisation à des fins autres que l'agriculture.

  • la création de la Société de l'assurance automobile du Québec (RAAQ/SAAQ) (1978)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1978, la création de la Société de l'assurance automobile du Québec (RAAQ/SAAQ) (1978)

  • la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme (1979)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1979, Cette loi prévoit notamment la création d'une nouvelle structure : les Municipalités régionales de comté (MRC). Une MRC «regroupe les municipalités d'une même région d'appartenance en vue d'exercer les pouvoirs conférés par la loi en matière d'aménagement et d'urbanisme.

  • la création du ministère de l'Environnement (1979)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1979 est un ministère du Québec qui a pour mission d'assurer la protection de l’environnement et des écosystèmes naturels en vue de contribuer au bien-être des générations actuelles et futures.

  • la création du Régime d'épargne-actions (RÉA) (1979)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1979, grâce au Régime d'épargne-actions (RÉA), les contribuables pourront déduire de leur revenu imposable les sommes investies dans l'achat d'actions d'entreprises québécoises.

  • la création de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) (1979)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1979, son mandat principal était l'application de la Loi sur la santé et la sécurité au travail, mais elle se chargeait également de l'indemnisation des victimes d'actes criminels (IVAC) ou de civisme.

  • la création de la Commission des normes du travail (1980)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1980, cette loi veillait aux respect des conditions minimales de travail dans les entreprises. La CNT a été abolie le lors de la création de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

  • droit à la non-discrimination des femmes enceintes (1982)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1982, les articles 4, 10 et 16 de la Charte des droits et libertés de la personne interdisent formellement toute forme de discrimination fondée sur les motifs de discrimination prévus, dont celui de la grossesse et de la non-disponibilité qui en découle. La pratique de l’employeur qui serait jugée discriminatoire à première vue pourrait cependant être considérée comme non discriminatoire si ce dernier réussissait à établir une exigence professionnelle justifiée au sens de l’article 20 de la charte, ce qui est rarissime en matière de grossesse.

  • la Loi sur l'accréditation et le financement des associations d'élèves ou d'étudiants (1983)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1983, garantissant aux étudiants les conditions essentielles pour le bon fonctionnement de leurs regroupements. Compte tenu de la nature synergique et interdépendante du milieu de l’éducation, et ayant également à l’esprit les progrès de la qualité del’éducation post-secondaire au Québec qui sont aussi le résultat de revendications étudiantes, il n’est pas exagéré d’affirmer que la loi participe de la saine évolution de l’éducation québécoise.

  • la création du Fonds de solidarité FTQ (1983)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1983, le président de la FTQ, le regretté Louis Laberge, et son secrétaire général, Fernand Daoust, avaient réussi à convaincre le premier ministre René Lévesque et son ministre des Finances, Jacques Parizeau, de la nécessité de ce fonds original d’investissement dans les entreprises québécoises. Le projet avait été évoqué pour la première fois par Laberge lors du célèbre Sommet économique de Québec, tenu en avril 1982 par le gouvernement du PQ, en plein cœur de la pire crise économique survenue ici depuis la Dépression des années trente.

  • la Loi sur l'équité salariale (1996)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1996, la Loi sur l'équité salariale a pour objet de corriger, à l'intérieur d'une même entreprise, les écarts salariaux dus à la discrimination fondée sur le sexe à l'égard des personnes qui occupent des emplois dans des catégories d'emplois à prédominance féminine.

  • la Loi sur l'équilibre budgétaire (1996)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1996, la présente loi a pour objectif d’équilibrer le budget du gouvernement.

  • la création des centres de la petite enfance (1997)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1997, les centres de la petite enfance (ou CPE) sont des institutions québécoises consacrées à la garde et à l'éducation de jeunes enfants.

  • la création du régime public d'assurance médicaments (1997)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1997, le régime général a pour objet d assurer à l'ensemble de la population du Québec...Un accès raisonnable et équitable aux médicaments.

  • la création de la société Investissement Québec (1998)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1998, pour favoriser l'investissement au Québec des entreprises québécoises et internationales. Depuis sa création, elle réalise annuellement plus de mille interventions auprès d'entreprises du Québec.

  • la création d'Héma-Québec (1998)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 1998, une nouvelle agence québécoise de distribution de sang est mise sur pied : Héma-Québec. L'organisme est créé dans la foulée du scandale du sang contaminé, la pire catastrophe en santé publique de l'histoire du Canada. Retour sur les événements.

  • la loi "99" réaffirmant le droit du peuple québécois à l'autodétermination par un référendum ou la majorité est atteinte à partir de 50% des voix plus une (2000)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 2000, loi 99 sur l'autodétermination, qui accorde aux Québécois le droit de décider seuls s'ils veulent se séparer du Canada. En plus de réitérer la règle du 50 % + 1, la loi revendique l’intégrité territoriale du Québec et reconnaît les droits de la minorité anglophone et des Autochtones de son territoire.

  • la Loi sur l’assurance parentale (2001) [l'historique en sera complexe

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 2001, l´objet du nouveau régime est d´accorder à tout travailleur admissible des prestations de congés de maternité¸ de paternité¸ parental et d´adoption plus généreuses que celles présentement offertes par le régime fédéral.

En plus d´améliorer les prestations de congés de maternité¸ parental et d´adoption¸ le régime québécois prévoit offrir des prestations de congés de paternité (maximum de 5 semaines). La Loi n´est toutefois pas explicite quant à l´application de ces prestations¸ à savoir si elles sont payables en supplément des prestations accordées pour un congé de maternité ou un congé parental.

  • la signature de la Paix des Braves (2002)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 2002, le premier ministre Bernard Landry et le grand chef Ted Moses signent la Paix des braves, une entente dite historique. L'accord permet à la société d'État Hydro-Québec de construire le projet hydroélectrique Eastmain-Rupert près de la baie James.

  • la Politique nationale de l'eau (2002)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 2002, les enjeux véhiculés par cette Politique nationale de l'eau sont de reconnaître l'eau comme patrimoine collectif des Québécois, d'assurer la protection de la santé publique et des écosystèmes aquatiques et de gérer l'eau de façon intégrée. Cette politique est structurée autour de cinq orientations majeures : réformer la gouvernance de l'eau; implanter la gestion intégrée du Saint-Laurent; protéger la qualité de l'eau et des écosystèmes aquatiques; poursuivre l'assainissement de l'eau et améliorer la gestion des services d'eau; favoriser les activités récréotouristiques relatives à l'eau.

  • la fin du nucléaire (2012)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 2012, l'annonce récente de la fermeture de la centrale Gentilly-2 marque la fin de la saga nucléaire québécoise qui avait débuté cinquante ans plus tôt.

  • la fin de l'amiante (2012)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 2012, le gouvernement du Québec promet d’affecter 58 millions de dollars à la mine Jeffrey, une des dernières mines d’amiante, afin de la maintenir en activité pour 20 autres années. La décision est annulée en octobre 2012 par le gouvernement nouvellement élu du Parti québécois.

  • les élections à date fixe (2013)

Le Québec, sous la gouvernance du PQ, en 2013, la tenue d'élections à date fixe était une des promesses du Parti québécois lors de la dernière campagne électorale. Le parti de Pauline Marois estimait qu'il fallait annuler le pouvoir discrétionnaire qui permet à un premier ministre de déclencher des élections suivant des intérêts partisans.

C'est aussi le Parti québécois qui fit élire le premier Noir à l'Assemblée Nationale, Jean Alfred, en 1976, ainsi que le premier Autochtone depuis l'obtention du droit de vote des Premières Nations en 1969, Alexis Wawanoloath, lors de l'élection québécoise de 2007. En 1981, c'est le Parti québécois qui fit élire et nomma ministre la première femme enceinte, Pauline Marois (qui était alors enceinte de 8 mois). En 2012 c'est également le Parti québécois qui fera élire la première femme première ministre du Québec, Pauline Marois.

C'est également sous un gouvernement du Parti québécois que fut atteint le premier équilibre budgétaire en 40 ans ainsi que le premier remboursement d'une partie de la dette, soit 500 millions de dollars, alors que Pauline Marois était ministre des Finances.

Le gouvernement du Parti québécois est aussi l'instigateur du dossier « Mourir dans la dignité », visant à légaliser l'aide médicale à mourir. Le projet de loi 52 fut finalement adopté sous les libéraux en juin 2014.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité