Publicité
Publicité

Le député de Rosemont,Vincent Marissal mis à la porte du vol 780 d'Air Canada

 

Il semblerait que le 1 er janvier, Marissal et sa femme se soient fait mettre à la porte par les officiers du vol 780 d'Air Canada. 

   Selon ses dires d'un commentaire sur Twitter, ils auraient demandé de changer de place pour une raison qui reste assez nébuleuse.

Dans un autre twit moins de 3 heures plus tard, il dit avoir été victime d'un malentendu.

Ce que notre député de Rosemont, ne savait pas, c'est qu'il y avait quelqu'un qui était assis non loin de lui, il a été témoins de la scène, selon cette personne,  il voulait changer de place ce qui lui a été refusé par le personnels, il s'est emporté et il aurait exprimer le souhait de quitter l'avion. 

Selon Yann Lefebvre témoin, ça ne serait aucunement la faute de l'équipage, le personnel a été très courtois.  Selon Vincent Marissal qui semble être fier de jouer à la victime, il s'exprime dans un twit il dit avoir reçu des excuses et précise entre parenthèses avoir été placé en (classe affaires) ça serait un malentendu.

Voyons maintenant ce que pensent les gens sur Twitter de la version de Marissal.

Sur 250 commentaires sur Twitter, personne ne croit son histoire, bref il est le seul à y croire.

On se rappellera de sont fameux mensonge, il avait nié avoir « magasiné » auprès d’autres partis politiques avant Québec Solidaire, quelques instants après il reconnait avoir menti au sujet des discussions qu’il a eues avec le Parti libéral du Canada (PLC). 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité
Publicité