Publicité
Publicité

Justin Trudeau déclare: "L'islam (loi de la charia) est compatible avec la société canadienne" Silence des médias

 

Trudeau insiste sur le fait que «l’islam est compatible avec la démocratie laïque de l’Ouest». 

Les lois de la charia sont un ensemble de lois basées sur la vie du président Muhammad. La charia n'est pas simplement une loi, mais un mode de vie, une idéologie et un mouvement politique, selon les lois de la charia:


- Il n'y a pas de liberté de religion ou de liberté d'expression.
- Il n'y a pas d'égalité entre les personnes (le non-musulman n'est pas égal au musulman).
- Il n'y a pas d'égalité de droits pour les hommes et les femmes.
- Il n'y a pas de démocratie ou de séparation entre la religion et la politique de l'État.


Attaques à l'acide, crimes d'honneur, décapitation et lapidation' la charia est incompatible avec les valeurs chrétiennes.

La charia n'est pas seulement une loi, mais aussi un gouvernement régi par des valeurs islamiques.
Depuis le début de son mandat, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, parle sans cesse de "l'islamophobie", qui signifie la peur de l'islam.
Il semble que Justin Trudeau tente de limiter la liberté d'expression en criminalisant la critique de l'islam et du prophète Mahomet. Dans des pays comme le Pakistan, l'Iran et l'Arabie saoudite, cette loi est appelée "loi sur le blasphème".
Il existe déjà des lois anti-discours de haine au Canada et il n'est pas nécessaire de conférer à l'Islam un statut spécial dans le droit canadien.
Justin Trudeau discrimine l'islam en lui accordant un traitement spécial par rapport aux autres religions.
La liberté d'expression est un droit fondamental dans un État démocratique occidental.
Les lois de la charia et les lois sur le blasphème sont incompatibles avec les valeurs occidentales.

Trudeau a statué qu'une politique d'immigration avait échoué au Canada.
Justin Trudeau a accueilli 25 000 immigrants syriens au Canada.
Ils n'ont pas été sortis de Syrie, ils ont été sortis d'un lieu sûr (Turquie, Liban, Jordanie) au Canada. Ce ne sont pas vraiment des "réfugiés".


Après que Trump eut annoncé son "interdiction de voyager", le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, écrivit sur Twitter et invitait les immigrants à envahir le Canada illégalement.


Maintenant, le Canada fait face à une crise de l'immigration, grâce à Justin Trudeau.

Dans sa politique étrangère, la situation est encore pire.
Le Premier ministre canadien Trudeau poignarde Israël dans le dos en finançant une agence islamique des Nations Unies à Gaza
Le programme d'éducation de l'UNRWA apprend aux enfants à être des kamikazes "au nom d'Allah" et à mener une guerre de djihad contre l'Occident.
Au cours de la guerre à Gaza en 2014, l'ONU a découvert des roquettes et des lance-missiles dissimulés dans les écoles de l'UNRWA.
Le Canada doit cesser de financer les écoles du Hamas à Gaza.


Chaque pays occidental a le droit de se défendre, le Canada doit fermer ses frontières et renvoyer les immigrants clandestins d’où ils viennent.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité
Publicité