Publicité
Publicité

Le principal conseiller de Justin Trudeau, Gerald Butts, démissionne à la suite de l'affaire SNC-Lavalin

Gerald Butts, secrétaire principal et conseiller politique principal de Justin Trudeau, a démissionné suite aux allégations selon lesquelles le bureau du Premier ministre aurait tenté d’empêcher les poursuites pénales contre SNC-Lavalin.

Dans une déclaration publiée sur Twitter, Butts a nié les accusations selon lesquelles lui-même ou une autre personne du cabinet du Premier ministre aurait exercé des pressions abusives sur l’ancien procureur général Jody Wilson-Raybould pour qu’il aide le géant de l’ingénierie de Montréal à éviter les poursuites pour corruption et infractions de corruption liées à des contrats en Libye.

«Toute accusation selon laquelle moi-même ou les membres du personnel exercent des pressions sur le procureur général est tout simplement fausse, les Canadiens sont à juste titre fiers de leurs institutions publiques», poursuit le communiqué.

La démission de Butts intervient quelques jours à peine après que le Premier ministre eut accepté la démission de Wilson-Raybould en tant que ministre des Anciens Combattants. Les conservateurs, le NPD et d'autres membres du cabinet ont demandé à Trudeau de renoncer au privilège avocat-client afin qu'elle puisse parler de l'affaire.

Le cabinet du Premier ministre aurait fait pression sur l’ancienne ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, pour qu’elle abandonne les poursuites pour fraude et corruption portées contre la société québécoise.

Il déclare qu’il est de sa responsabilité de défendre sa propre réputation et que c’est dans l’intérêt supérieur du gouvernement qu’il se retire.

Elle a déclaré qu’elle avait retenu les services de son propre avocat pour la conseiller sur les aspects de l’affaire dont elle pouvait discuter en public.

Kate Purchase, directrice des communications de Trudeau, a également tweeté la déclaration de Butts et a commenté son attachement au service public et à son dévouement pour le pays.

«Nous sommes chanceux de l'avoir fait servir à ce titre depuis si longtemps», a-t-elle écrit.

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, a déclaré que la démission de Butts était la dernière indication d'un "camouflage" mis au point par Trudeau.

La démission soudaine du conseiller politique le plus proche de Justin Trudeau est la preuve la plus claire qu'il existe encore beaucoup plus dans l'affaire SNC-Lavalin que ce que le Premier ministre a admis jusqu'à présent", a déclaré Scheer dans un communiqué.

«Il est maintenant plus important que jamais que M. Trudeau renonce au privilège avocat-client afin que Jody Wilson-Raybould puisse raconter sa version de l'histoire aux Canadiens.»

Il a ajouté: «Les événements de ces derniers jours et le chaos qui a ensanglanté le gouvernement sont des signes montrant que le Premier ministre cherche désespérément à cacher la vérité.

Le chef du parti conservateur, Andrew Scheer, et le chef du nouveau parti démocratique, Jagmeet Singh, ont également appelé au témoignage de Wilson-Raybould, ainsi qu’à une enquête sur la participation du cabinet du premier ministre à l’affaire SNC-Lavalin.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité
Publicité