Publicité
Publicité

Institut économique de Montréal - la péréquation, le mensonge

 

Voici ce que l'institut économique de Montréal ( IEDM ) annonce sur leur page Facebooke ;

221 milliards $. C’est ce que Québec a reçu en paiements de péréquation depuis 1957. Cela représente plus de la moitié des sommes distribuées par Ottawa aux provinces. S’il veut quitter le club des provinces bénéficiaires, le Québec doit penser à trouver des façons de s’enrichir.

L'institut essaie de nous faire croire que le Québec ne survivrait pas sans la péréquation. L'objectif principal et malhonnête c'est d'amener les citoyens à repousser la souveraineté du Québec.   On va se le dire, l’IEDM ce n’est l'endroit  des meilleurs économistes au Québec.  Comment faire de la désinformation en une étape facile?  Sortir un graphique sans aucun comparatif, sans mise en contexte (évolution de la population, impôt payé par habitant, etc.) 

Catherine Fournier écrit : Voilà qui remet les choses en perspective.

Le Québec est dernier pour les transferts fédéraux. Et cela ne compte pas les investissements stratégiques que nous ne recevons pas parce que le Canada priorise les industries du pétrole dans l'Ouest et de l'automobile en Ontario.

Il faudrait le rappeler à notre nouveau ministre des finances Éric Girard : non, le Québec n'est pas moins riche que les autres provinces canadiennes.

Pas besoin de péréquation quand on fait ses propres choix.

Une belle vidéo de Jean-Jacques Nantel démontre clairement que l'institut économique de Montréal essaie d'entuber les citoyens du Québec.  

Êtes-vous surpris que l'IEDM parle encore et encore de ça ? Pour ma part je ne suis pas surpris, c'est un nid de fédéralistes purs et durs.  Que trouve-t-on derrière l'IDEM ?

La présidente de ce conseil n’est nul autre que la femme de Paul Desmarais de Power Corporation

 

 

Déjà là, savoir que Power Coporation à des liens avec IEDM, pour ma part j'ai 0 confiance.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité
Publicité