Publicité
Publicité

Radio-Canada cour après les bidous

Radio-Canada ne sert pas à informer, , oh non, c'est le bébé du premier ministre du Canada, remarqué que ce média ne parlera jamais en mal de Justin Trudeau ou même de tous ses ministres.

Radio-Canada sait très bien qu'il a perdu des plumes, plus personne ne croit en ce média, peu importe, tant et aussi longtemps que nous allons les faire vivre et que Trudeau versera une subvention, ce média fera de la propagande.

À coup de milliards de subventions du gouvernement canadien, c'est évident qu'il ne cessera pas de désinformer.

Souvenez-vous de Thomas Mulcair, c'était le favori de Radio-Canada, jusqu'au jour où Trudeau a promis des milliards pour sortir ce média dans sa fâcheuse position d'être obligé de fermer des services. Radio-Canada qui à même lancé un cri d'alerte aux citoyens du Québec lors de manifestations pour les sensibiliser à sa cause. Mulcair a foutu le camp rapidement, des nombreux rapportages sur Trudeau , l'homme qui sauvera le Canada. Pourtant Trudeau n'a jamais cessé de répéter qu'il avait un plan, jamais rien d'intelligent ne sortait de cette bouche, Radio-Canada a préféré jouer à la pute.

Effet, rien n'est différent aujourd'hui, Radio-Canada continue à faire des pipes à Trudeau, dans un but bien précis, celui de voir la fin de la construction de La Maison mère de Radio-Canada. Qui a payé pour ça, vous croyez ?  Voici ce que représente Radio-Canada pour les Québécois.  Il doit l’avouer,  c'est choquant, mais assez représentatif.

Hélène David Ministre du parti libéral du Québec est l'épouse de Jean Pelletier 1 er directeur de l'information de Radio-Canada, donc la soeur de Françoise David de Québec solidaire.  Pierre Arcand ministre libéral est le mari de Dominique Chaloult qui est directrice générale à Radio-Canada.  

Publicité
Publicité