Publicité
Publicité

Certification halal finance le terrorisme

Tel que démontré à la page Origine des certifications, le phénomène des certifications alimentaires religieuses est apparu en premier lieu à New-York, aux États-Unis, en 1919.

Quand le système de certification religieuse des rabbins fut bien installé et bien rodé aux États-Unis et au Canada, l’envie est venue aux imams de les imiter. Constatant que toutes les portes avaient été bien ouvertes par les juifs, il ne leur restait plus qu’à s’engouffrer dans la même voie et à collecter.

L’histoire de la certification halal au Canada remonte à 1990. Au départ, il y avait, depuis 1963, la Muslim Students Association of the U.S. and Canada qui fournissait divers services à la communauté musulmane. Cette « association étudiante » s’est transformée en l’ISNA (Islamic Society of North America – Canada), et c’est elle qui, la première, a fourni des services de certification pour les produits alimentaires halal fabriqués et transformés au Canada.

C’est par l’intermédiaire de l’ISNA que le premier abattoir halal, la Maple Lodge Farms, fut certifié au Canada. L’introduction d’un premier système au Canada exigeait quand même un effort organisationnel important et des investissements en temps et en argent afin de faire accepter le principe.

Les recherches ont démontré que l’apparition de la certification halal au Canada est ni plus ni moins que le résultat d’une intervention directe et d’une intrusion des wahhabites d’Arabie saoudite dans l’industrie alimentaire canadienne.

En effet, pour que la Maple Lodge Farms puisse commencer à offrir des produits certifiés halal, à grande échelle, aux musulmans d’Ontario, ils se sont soumis à un processus de visites d’inspection par l’organisation wahhabite Dar-ul-Ifta, de Riyad, au Royaume de l’Arabie saoudite.

Cette intrusion est très significative d’une volonté expansionniste car on nous dit souvent que dans l’islam, il n’y a pas d’équivalence à l’autorité religieuse du Pape dans la religion catholique. Alors, que viennent faire les autorités religieuses de l’Arabie saoudite en Ontario ? Pourquoi ne pas avoir recouru à un imam ontarien ?

C’est donc la plus haute autorité religieuse d’Arabie saoudite qui, par son financement et son appui organisationnel, a cautionné, rendu possible, piloté le processus et finalement, implanté le halal au Canada. Si le Pape s’ingérait ainsi en Arabie saoudite, il serait immédiatement dénoncé et quelques fous d’Allah menaceraient de le décapiter.

Qui sont les certificateurs de l’Arabie saoudite ?

Examinons ce qu’est la Dar-ul-Ifta. Cette organisation est le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas des sunnites wahhabites du Royaume d’Arabie Saoudite. On parle bien ici des Fatwas comme celles qui prescrivent 1000 coups de fouet pour avoir exercé la liberté d’expression, comme l’a subi le saoudien Raïf Badawi et qui prescrivent aussi la décapitation pour différents « crimes », comme celui de vouloir quitter la religion musulmane.

En 2007, l’Islamic Food and Nutrition Council of Canada (IFANCC) s’est incorporé au Canada anglais en tant qu’organisme à but non lucratif sous couvert de se dédier à la recherche scientifique, dans le domaine de la nourriture, de l’alimentation et de la santé, au service de l’industrie de l’alimentation et des consommateurs musulmans. C’est elle qui aujourd’hui, vend les certifications halal au Canada anglais. Depuis le 1er novembre 2013, c’est elle qui certifie la Maple Lodge Farms.

Il a été prouvé récemment que les organismes de certification halal, au Canada, sont contrôlés par la Muslim Association of Canada (liée aux Frères musulmans) et que celle-ci est une contributrice au collecteur de fonds du Hamas, organisation considérée comme terroriste par le Canada depuis 2002.

La complicité des chaînes de distribution alimentaire

Vingt-cinq ans plus tard, l’abattoir Maple Lodge Farms existe toujours et fait de très bonnes affaires, au Québec et au Canada, puisqu’il est le fournisseur de poulet « officiellement halal » de la compagnie Loblaws qui opère sous de nombreuses bannières au Canada.

Loblaws possède ou contrôle 1049 points de vente au Canada. Les bannières les plus importantes au Québec sont les Loblaws, Maxi & Cie, Maxi, Provigo, Club entrepôt, Intermarché et Axep.

Chaque magasin qui vend les produits halal en provenance de l’abattoir Maple Lodge Farms se voit remettre un certificat de l’Islamic Food and Nutrition Council of Canada (IFANCC) semblable à celui-ci :

Les grandes chaînes de la charia

Il est indéniable que l’introduction de la certification halal au Canada est un premier pas dans l’application de la charia.

Quand des entreprises en croissance atteignent un certain niveau de production, il est normal qu’elles souhaitent se tailler une place dans les monopoles alimentaires canadiens et internationaux. Or, il semble que les certifications kasher et halal deviennent de plus en plus une norme imposée par les grandes chaînes de distribution, pour pouvoir entrer sur les tablettes des supermarchés.

Des cas concrets ont été mentionnés récemment dans les médias. Celui de la certification des bleuets du Lac Saint-Jean est assez édifiant. Un producteur de bleuets de Mistassini a en effet été certifié halal par la Halal Montreal Certification Authority.

Halal Montreal Certification Authority

Avec le temps, il semble que la certification halal soit devenue ni plus ni moins qu’une entreprise privée. Aujourd’hui, n’importe qui peut s’improviser certificateur halal. C’est une occupation qui ne demande qu’un investissement minimum. Imprimer des certificats de conformité halal ne coûte pratiquement rien.

Selon le Registre des entreprises du gouvernement du Québec, l’Halal Montreal Certification Authority dont le NEQ (numéro d’entreprise du Québec) est 1166424441 est située au 1510 ch. de Chambly, bureau 215, Longueuil, J4J 3X5. C’est une entreprise à but lucratif dont le président est Taibi Baaja, et dont la seule et unique administratrice serait Najat Zaoui. Les deux habitent à la même adresse à Longueuil.

Le numéro de téléphone d’Halal Montreal Certification Authority est 514-242-5688. Le numéro de téléphone du télécopieur (450-332-7072) est enregistré dans le bottin téléphonique de Canada411 comme un groupe religieux. Normalement, les groupes religieux ne paient pas de taxe.

La HMCA se dit être reconnue par JAKIM (Jabatan Kemajuan Islam Malaysia) et par MUIS (Malaisie, Singapour, pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord) et membre du IHI Alliance (International Halal Integrity Alliance) ainsi que du WHFC (World Halal Food Council). Sans même être imam ni expert dans la foi musulmane, Taibi Baaja préside une agence ayant une reconnaissance internationale !

Au moins, celui-ci a le mérite de ne pas avoir dissimulé sa raison d’être, comme l’a fait l’Islamic Food and Nutrition Council of Canada (IFANCC), puisqu’il n’a même pas pris la peine de déguiser son organisation en OSBL (Organisation sans but lucratif). Son but c’est de faire du fric. C’est clair.

Une façade pour la Falcon Travel Consulting

À la même adresse sur Chambly, et dans le même local, on trouve une autre entreprise, du nom de Falcon Travel Consulting (NEQ 2241945767), aussi enregistrée au nom de Najat Zaoui.

Le numéro de téléphone de Falcon Travel Consulting (450-332-5033) est enregistré dans le bottin téléphonique de Canada411 comme une agence de voyage et la page Facebook de l’entreprise indique qu’elle organise des pèlerinages à la Mecque.

« Falcon Travel is the leading Hajj and Umrah company in Canada specializing in VIP services and serving the Muslim community across Canada since 1980 with offices in London, Mississauga, Montreal and Vancouver. »

« L’agence Falcon, leader au Canada pour le Grand et le petit pèlerinage à la Mecque, est spécialisée dans les services VIP pour la communauté musulmane à travers le Canada depuis 1980, avec des bureaux à London, Mississauga, Montréal et Vancouver. » (Notre traduction).

Elle est non seulement une entreprise pancanadienne, mais aussi internationale puisqu’elle aurait aussi des succursales au Caire, en Égypte et en Arabie saoudite.

Façade de l’édifice où logent la Halal Montreal Certification Authority
et la Falcon Travel Consulting
au 1510 ch. de Chambly, bureau 215, Longueuil, J4J 3X5

Ainsi, chemin Chambly à Longueuil, dans un bureau d’une pièce en haut d’un restaurant de restauration rapide, logeraient deux entreprises à but lucratif appartenant à un couple, dont une des entreprises est une agence de voyage pancanadienne et internationale et l’autre, une agence de certification halal, « reconnue internationalement ».

Autres entreprises avec façade de certification

1- Association des viandes halal

Nous avons dit plus haut que n’importe qui peut s’improviser certificateur halal. Un bon exemple est la Mosquée Abou Bakr Asseddique, installée au Centre Culturel Aboubakerseddik.

Selon le Registre des entreprises du gouvernement du Québec, le Centre Culturel Aboubakerseddik déclare aussi opérer dans le secteur d’activité « Contrôle et inspection de l’abattage des moutons », sous le nom de « Association Musulmane des Commerces de viandes halal » (ASCVH). Son numéro d’entreprise est 1165515017, située au 371 rue Jean Talon Est, Montréal, H2R 1T4 (Québec) au coin de Saint-Denis. Depuis le 1er juin 2011, le nom a été changé pour l’Association des viandes halal (AVH).

Tout le poulet qui sort de chez Olymel est certifié halal par cette Association des viandes halal (AVH) qui collecte ainsi des dizaines de milliers de dollars par année. Tout l’édifice au coin nord-ouest de Saint-Denis et Jean-Talon appartient à la MAC (Muslim Association of Canada) qui, selon la GRC, finance le terrorisme.

Façade de l’édifice où logent la Mosquée Abou Bakr Asseddique,
le Centre Culturel Aboubakerseddik et l’Association des viandes halal
au 371 rue Jean Talon Est, Montréal, H2R 1T4

2- Les services abattages et viandes halal de l’oasis

Une autre entreprise qui opère dans le secteur de la certification ! Le propriétaire, Seifeddine Ferchichi, s’est lancé à son compte dans la certification sous le nom de « Les services abattages et viandes halal de l’oasis ». Son entreprise déclare comme activité économique « Abattage halal, vente viande » et elle certifie halal les produits de la compagnie Viande Giroux. Son numéro d’entreprise est 2267089797, et elle est située au 963 Galt Ouest, app. 3, Sherbrooke, J1H 1Z6.

Cette entreprise possède aussi une façade dans un autre domaine de l’économie : les services d’informatique, sous le nom de Solution Informatique. Ainsi, dans un appartement en haut d’une crêperie, logeraient trois entreprises à but lucratif : un organisme de certification, un abattoir [?] et un service de soutien informatique.

Façade de l’édifice où logent Les services abattages et viandes halal de l’oasis
et Solution Informatique
au 963 Galt Ouest, app. 3, Sherbrooke, J1H 1Z6

3- Institution Alreda

Autre joueur du secteur de la certification halal ! Le propriétaire, Abdallah Obeid, ne semble pas avoir encore recruté de clientèle. Son entreprise déclare comme activité économique « Analyse de produits et certification halal ». Son numéro d’entreprise est 2263382667, et elle est située au 9869, avenue Lausanne, Montréal (Québec) H1H 5A6.

Sa façade dans un autre domaine de l’économie : Institution d’enseignements généraux (enseignement maternel, primaire et secondaire).

Façade de l’édifice où logent l’Institution Alreda
et l’Institution d’enseignements généraux
au 9869 avenue Lausanne, Montréal, H1H 5A6

 4- Halal Certification Canada

Puisque le secteur de la certification est très lucratif, il ne faudra pas se surprendre de l’accroissement de la concurrence entre ces différentes entreprises bientôt, comme en témoigne l’apparition du petit dernier qui se prépare à entrer sur le marché : Halal Certification Canada.

Publicité
Publicité