Publicité
Publicité

Le Canada devient une base pour l'État islamique et d'autres djihadistes qui se préparent à attaquer les États-Unis

 

«Le Canada devient une base potentielle d'attaque terroriste par les terroristes», par Dale Hurd, CBN News, 12 novembre 2018:

OTTAWA et TORONTO - Les États-Unis et le Canada partagent la plus longue frontière non défendue au monde. Il n'y a pas eu de raison de le défendre car aucun des deux pays ne s'est sérieusement menacé depuis 200 ans. Il y a maintenant.


Le Canada est aujourd'hui le pays d'accueil de milliers d'islamistes radicaux, de combattants de l'ancien groupe État islamique et des Frères musulmans. Leur nombre continue de croître, les islamistes infiltrant le gouvernement canadien à plusieurs niveaux.

Beaucoup d'Américains supposent que tout va bien chez leur voisin du nord, qui est paisible. Mais les experts en sécurité ici avertissent qu'en accueillant des islamistes radicaux, le Canada représente maintenant un danger pour les États-Unis.

Le Canada en tant que "porte-avions" permettant aux terroristes musulmans d'attaquer l'Amérique.

David Harris, expert en terrorisme, qui travaillait pour l'agence d'espionnage canadienne, le Service canadien du renseignement de sécurité, nous a dit qu'une attaque majeure contre les États-Unis par des extrémistes musulmans basés au Canada n'est "qu'une question de temps."

"Il y a de nombreuses années, j'ai laissé entendre que de nombreux extrémistes islamistes pourraient considérer le Canada comme un porte-avions à partir duquel poursuivre leurs opérations contre les États-Unis", a déclaré Harris.

Thomas Quiggin, l'auteur de SUBMISSION: Le danger de l'islam politique pour le Canada, déclare: "Le Canada est en train de devenir un lieu fondamental pour les islamistes de tous bords, y compris les Iraniens."

Quiggin dit que le Canada nie la menace terroriste qu'il s'est créée pour lui-même et pour son voisin du sud. Et le négateur en chef semble être le premier ministre Trudeau.

«Kumbaya»: bienvenue chaleureuse de Trudeau aux combattants de l'ex-ISIS

"Le [Premier ministre Trudeau] a en fait déclaré devant notre Parlement que si vous êtes opposé au retour des combattants de l'EIIS au Canada, c'est parce que vous êtes islamophobe", a déclaré Quiggin. "En d'autres termes, ce n'est pas eux qui posent problème. C'est votre opposition à leur retour qui vous rend islamophobes. Cela vous rend raciste."

Anthony Furey, chroniqueur de Toronto Sun et animateur de XM Sirius Canada, nous a confié: "Je pense que nous devons accueillir tout le monde parce que tout le monde est merveilleux, donc Kumbaya. Cette idée selon laquelle les combattants de l’ISIS méritent hébergement culturel, autant que quiconque est un non-sens ".

Les "croyances partagées" de Trudeau avec les islamistes

Trudeau a officiellement salué la convention annuelle du Canada "Ranimer l'esprit islamique" et y a assisté personnellement en tant que membre du Parlement en 2012, même après que des nouvelles aient rapporté que l'événement était lié à un groupe qui avait financé le Hamas.

Trudeau a déclaré lors de la réunion dans son message vidéo de 2015: "Il s'agit également de célébrer nos convictions partagées d'équité, d'égalité, d'opportunités et d'acceptation."

Quiggin demande au Premier ministre: "Savez-vous à qui vous vous adressez? Et pourquoi diriez-vous que vous partagez leurs valeurs lorsque celles-ci sont antidémocratiques, anti-droits des femmes, esclavage, lapidation des femmes? Je veux dire, le contenu de certains de leurs sites Web ici au Canada est saisissant. "

Des terroristes musulmans canadiens ont attaqué les États-Unis contre le "loup solitaire" depuis que le bombardier britannique Millennial a tenté de franchir la frontière pour faire exploser LAX en 1999. Mais la menace islamiste au Canada a été minimisée.

L'attaque de Danforth:

L'attaque de juillet contre le Danforth à Toronto, où deux femmes ont été tuées et 13 blessées, a été analysée par la police et les médias comme un problème de santé mentale de la part du tireur. Furey accuse la police de dissimulation.

"Il y a eu un silence total autour de l'histoire de la fusillade à Danforth", dit Furey. "J'ai écrit un article dans lequel j'ai découvert que la déclaration de famille selon laquelle [le suspect Faisal Hussain était atteint de la maladie mentale] avait en fait été inventée par un spin doctor, un soi-disant spin-doctor associé au NPD, la gauche canadienne. parti, et aussi un activiste de la communauté musulmane ".

Une grande partie des principaux médias canadiens semblent se tenir aux côtés des islamistes. Le Toronto Star a annoncé qu'il n'utilisait plus le nom «État islamique», car quelque chose d'aussi barbare ne saurait être «islamique». Le Parlement a adopté l'an dernier la fameuse motion anti-islamophobie M-103. Les critiques appellent cela une tentative du gouvernement de faire taire toute critique des islamistes au Canada.

Croissance musulmane et infiltration

L’islam est aujourd’hui la religion dont la croissance est la plus rapide au Canada, et Marc Le Buis, spécialiste du terrorisme basé à Montréal, affirme que le changement démographique provoqué par l’immigration du monde islamique est non seulement profond mais aussi dangereux.

"Je prétends que la grande majorité des institutions islamiques sunnites au Québec et au Canada sont islamistes, a déclaré Le Buis," Cela signifie qu'elles peuvent être basées sur la non-violence, mais elles continueront à faire pression pour adopter la charia. "

Le Buis dit que les islamistes ont infiltré le gouvernement du Canada et ses services de sécurité, dans certains cas à l'invitation du gouvernement.

"Des forces de police telles qu'Ottawa ont rendu visite à des prédicateurs radicaux dans le but de les recruter pour faire partie de la police à un moment ou à un autre", a déclaré Le Buis.

Mais le gouvernement a fait plus qu'accueillir des islamistes potentiellement dangereux. Quiggin l'accuse de financer le terrorisme, à travers son soutien financier à certains groupes musulmans.

Trop tard pour "changer les choses"

Et si des terroristes basés au Canada attaquent les États-Unis, Quiggin ne sera pas surpris.

"Dans le passé, je pense que le Canada avait une défense, a déclaré Quiggin. Nous pourrions dire:" Regardez, nous avons essayé de faire cesser ce travail, mais nous avons échoué. Tu sais que c'est mauvais. Cela arrive à tout le monde. Mais si cela se produit cette fois, nous n’avons pas cette défense. "

Le Buis a déclaré: "Le problème est tellement avancé et les agences gouvernementales responsables de la sécurité nationale sont tellement compromises qu'il sera très difficile de pouvoir inverser la tendance".

Commentaires  

#1 Jean Boucher 26-07-2019 08:16
Qui mettra fin aux idées destructrices de Trudeau envers le Canada ? Un héros.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité