Publicité
Publicité

Un imam accusé de propos haineux dans une mosquée de Toronto

 

Le Iman Ayman Elkasrawy fait l'objet d'une deuxième critique, cette fois au sujet d'une vidéo de prière controversée enregistrée à la mosquée Masjid Toronto sur Dundas.

C'est la deuxième fois depuis 2017, la Ligue de défense juive a déposé une plainte à la police concernant une vidéo de prière d'un imam dans une mosquée de Toronto qui selon eux, suscite la haine et suggère des actes de violence.

La vidéo provient de la mosquée Masjid Toronto sur Dundas enregistrée pendant le Ramadan en 2016, où l'imam Ayman Elkasrawy, qui dirigeait une prière similaire de la première vidéo transmise à la police, prêche à nouveau des mots en arabe traduits en offensive.

Cette vidéo montre l’imam qui crie: «Allah, quiconque veut du mal pour nous et du Mal pour l’islam et les musulmans, lie son complot à son cou. O Allah, retourne le destin contre eux et annihile-les (Anéantir un ensemble abstrait, le détruire, le ruiner complètement ) comme tu as anéanti les peuples d'Aad et de Thamud. (Le Coran affirme que la ville de Iram fut détruite par Allah après que les 'Ād transgressèrent, semèrent la corruption et adorèrent des idoles.)

Défendant sa traduction, l'ancien agent des services de renseignement israéliens Jonathan Halevi a déclaré qu'il "utilisait des sources d'information islamiques" pour sauvegarder ses propres connaissances en arabe.

Weinstein a dit que c’était «scandaleux», peu importe la façon dont il est interprété ou tourné. «C'est très grave», a-t-il déclaré. «Je remets les bandes et les informations à la police en complément de ma plainte initiale concernant l'imam de la mosquée de Toronto.»

Il est troublant de parler ou de prier d'annuler ou de punir qui que ce soit - en particulier depuis que la première vidéo appelle à "détruire tous ceux qui ont tué des musulmans" et à "les massacrer un à un" et "purifier la mosquée Al-Aqsa des souillures des Juifs"

En 2017, manifestants autour de Masjid Toronto demandent l'interdiction de l'islam alors que les musulmans prient à l'intérieur.

[L’islamophobie] n’est pas de la haine ", une femme à déclaré." L’islam est de la haine ".

Un message sur Facebook publié par un groupe appelé Never Again Canada a qualifié cet incident de "grand rassemblement aujourd'hui en faveur de la liberté d'expression".

"Nous ne serons jamais réduits au silence"

Commentaires  

#2 daniel brunet 12-06-2019 17:25
Si on critique un aspect spécialement violent de l'islam comme l'appel a la destruction des Juifs on est classifié comme promoteur de l'intolérance envers l'islam trouvez l'erreur.L'Islamophobie est un prétexte a la censure de la critique de l'islam donc on nous prive de notre droit a la liberté d'expression sous des prétextes fallacieux.
Citer
#1 Richard A 12-06-2019 09:52
Il ne sera pas puni ! Un musulman misérable qui crachent la haine est permis ! On le vois tous les jours !
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité