Trudeau donne aux migrants jusqu’à 50 000 dollars par années, la première année

 

Voici une histoire terrifiante. C'est déchirant, repoussant triste et exaspérant:

Anciens esclaves sexuels de ISIS hébergés au Canada ont été menacés d'appels téléphoniques et de textos

Je remercie CTV News de l'avoir signalé. Ces temps-ci, la plupart des médias grand public s’efforcent de dénoncer ou même d’annuler des informations concernant des terroristes musulmans.

Mais je suis curieux de savoir comment les terroristes d’ISIS pourraient même retrouver ces femmes, au Canada, et retrouver leurs coordonnées.

Regardez cette nouvelle histoire, cette fois du Toronto Star pro-islam, de gauche:

Inquiétudes sur la sécurité nationale dans l'arriéré des dossiers en matière de dépistage

Des milliers de demandeurs du statut de réfugié vivent au Canada sans avoir été complètement apurés par la sécurité nationale, selon un rapport qui montre un arriéré considérable en matière de dépistages au cours d'une crise frontalière qui a débuté en 2016. Le rapport interne du gouvernement montrait que le nombre de demandeurs d'asile en attente d'approbation avait a explosé sept fois entre 2016 et 2018.

Ce sont des gens qui viennent de franchir la frontière des États-Unis. Ils étaient peut-être sur le point d'être expulsés par Trump. Trudeau donne aux migrants jusqu’à 50 000 dollars par an la première année, en plus de tous les autres niveaux de gouvernement, des hôpitaux aux écoles en passant par les banques alimentaires.

The Star rapporte qu'il y a près de 12 000 migrants dans la file d'attente de la sécurité. Nous les avons déjà laissés entrer. Ils ne sont ni en prison ni dans un centre de détention. Ils ne sont pas obligés de se connecter. Près de 12 000 risques de sécurité ont été autorisés.

(Je devrais vous rappeler que lorsque l’un des Syriens de Trudeau a été arrêté pour soupçon de terrorisme l’autre jour à Kingston, la police a précisé qu’il avait fallu 300 agents de différentes agences pour le capturer.)

Mais voici quelques nouvelles de notre amie Sue-Ann Levy au Toronto Sun:

La ville «débordée» par les demandeurs d'asile

Une note d’information au comité du budget de lundi indique que Toronto ne peut plus faire face à un afflux continu de réfugiés souhaitant être hébergés dans le système d’abris de la ville. «Le système d’hébergement de Toronto est sur le point d’être submergé», indique le compte-rendu de sept pages de Paul Raftis, directeur général du service de l’hébergement, du soutien et du logement de la ville.

Comme nous l’avons déjà entendu dire, Raftis note qu’en moyenne 18 nouveaux demandeurs du statut de réfugié cherchent quotidiennement un hébergement dans des refuges urbains et que, du début du mois de septembre dernier à la fin de l’année, 2 066 migrants en situation irrégulière se sont installés dans les refuges de Toronto.

(J'adore ce mot "irrégulier". Le panneau actuel au passage de la frontière dit "illégal" ...)

Trois reportages le même jour.Tous disent la même chose:

L’obsession de Justin Trudeau pour l’immigration musulmane constitue une menace pour la sécurité. Notre police et notre sécurité sont submergées.<

Et cela éloigne les citoyens loyaux et honnêtes des services sociaux, alors que des milliers de clandestins font la queue.

Justin Trudeau et son ministre extrémiste de l’immigration, Ahmed Hussen, qualifient de «bigot», d’islamophobe ou même de nazi - comme le dit le secrétaire principal de Trudeau, Gerald Butts.

Mais ce n’est pas vrai.

Les téméraires, les dangereux, ne sont pas vous et moi, les citoyens respectueux de la loi qui sonnent l’alarme.

C’est Trudeau et son équipage en ruine ...

Commentaires  

#1 Mario 06-06-2019 13:42
Qui paye pour les gaffes qu'il fait? Encore notre argent. . Pour le monde qui vote pour lui il et temps de vous réveiller. Merci
Citer

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir