Un terroriste islamique reconnu coupable d’avoir planifié de lancer des attaques terroristes, Trudeau lui attribue sa citoyenneté canadienne!

Zakaria Amara est un terroriste reconnu coupable, qui purge une peine à perpétuité pour son rôle dans un complot d'assassinat de dizaines de Canadiens.

Double citoyen canadien et jordanien au moment de son arrestation, Amara a été déchu de sa citoyenneté canadienne le 26 septembre 2015. Cependant, le 19 juin 2017, sa citoyenneté canadienne a été automatiquement rétablie après l'adoption du projet de loi C-6. Et maintenant, grâce à un projet de loi du gouvernement Trudeau adopté par le Sénat, Amara à le privilège de la citoyenneté canadienne.

Il a été reconnu coupable d’avoir planifié de lancer des attaques terroristes contre des cibles dans le sud de l’Ontario et aurait été l’un des meneurs.

Il est arrivé au Canada à l'adolescence, est devenu citoyen canadien dès son adolescence et, à l'âge de 20 ans, il était derrière les barreaux et accusé de terrorisme.

Amara était le chef de file d'une cellule terroriste sophistiquée connue sous le nom de Toronto 18.

Il a recruté, formé et formé d'autres extrémistes islamistes et a œuvré en faveur d'un complot terroriste meurtrier.

Amara voulait faire exploser des bombes au centre-ville de Toronto et coordonner les tirs au fusil à la CBC et à la Bourse de Toronto. Il prévoyait d'assiéger la colline du Parlement à Ottawa et de procéder à des exécutions et à des décapitations d'hommes politiques, y compris le premier ministre.

Sous le précédent gouvernement Harper, Amara a vu sa citoyenneté canadienne révoquée et devait être expulsé dès sa sortie de prison. Puis sous Justin Trudeau, la déportation a été annulée.

Trudeau a déclaré lors de la campagne électorale de 2015 qu'il était convaincu que «les terroristes devraient conserver leur citoyenneté canadienne». Il a tenu parole en ce qui concerne cet engagement.

Le ministre de l'Immigration de Trudeau, Ahmed Hussen, a déclaré au Sénat que le gouvernement libéral avait entamé le processus visant à rétablir la citoyenneté du terroriste condamné.

Ce que Hussen, importateur somalien, a omis de dire est la raison pour laquelle lui et son chef, Trudeau, ont pris cette décision.  L’agenda de Trudeau consistait en priorité à aider un homme qui déteste le Canada à ce point qu’il voulait faire la guerre contre lui.

Amara était si ingrat envers son pays hôte qu'il a comploté d'assassiner des civils en masse lors d'une attaque.

Et pourtant, Trudeau le récompense du privilège de la citoyenneté canadienne. Quel triste état de choses. En 2010, une famille sud-africaine blanche - Charl et Naira Nel, ainsi que leur fille - a quitté l'Afrique du Sud et a demandé le statut de réfugié au Canada.

Elles ont déclaré à la Commission de l'immigration et du statut de réfugié (CISR) qu'elles craignaient d'être victimes d'actes criminels et de violences - les femmes craignaient le viol, qui prévaut en Afrique du Sud, et craignaient toutes les violences dirigées contre les Blancs.

Le gouvernement Trudeau a défendu le rejet des Sud-Africains, affirmant que la crainte que des enfants blancs soient violés par des Noirs était extrêmement choquante, car l'information sur laquelle la famille s'est fondée était une «littérature de haine sur la suprématie blanche» qui devrait être ignorée. L’appel de la famille a été rejeté.

Le ministre de l'Immigration, le député Ahmed Hussen, a fermé la porte aux Blancs de l'Afrique du Sud qui revendiquent le statut de réfugié, tout en approuvant la citoyenneté d'un terroriste islamiste reconnu coupable qui avait comploté de faire exploser des Canadiens innocents dans une tentative d'assassinat de masse.

Puis, le 21 octobre 2019, des millions de ces anglophones voteront pour Justin Trudeau, alors que les médias propagandent les électeurs en leur faisant croire que M. Trudeau est un défenseur juste et bienveillant de l'égalité entre TOUS LES CANADIENS.

Ce n’est pas le cas, pas plus que son ministre myope et ethno-centré sur les migrations. Donner la priorité à la citoyenneté canadienne aux terroristes criminels dangereux est une gifle pour TOUS les Canadiens, y compris les migrants pacifiques qui cherchent à mener une vie tranquille et sans danger à l’intérieur de nos frontières.

Dites simplement NON à l'agenda social tranchant du gouvernement Trudeau. Nos enfants vous en remercieront - si le gouvernement n’adopte pas de loi les interdisant de naître.

Commentaires  

#3 Suzanne Duchesneau 10-08-2019 20:02
Cette affirmation de sa traitrise parviendra-t-elle à vous convaincre du fait que ce crétin n'a rien d'un PM? Continuerez-vous à vooter pour lui ? Il nous met sérieusement en danger parce que trop peu intelligent pour avoir un discernement adéquat quant aux décisions à prendre. Sachons enfin nousmélever et votons BLOC afin d'avoir droi sérieusement de nous faire entendre et resspecter.
Citer
#2 Denis Isabelle 16-06-2019 10:27
Ha bien tabarnac si ce qui est dit est vrai on a affaire à un traite envers le Canada et la destitution devrait être immédiat , j'espère qu'une enquête sera ouverte sur les agissements de mrs Trudeau et son gouvernement en ce qui a trait à l'immigration
Citer
#1 Linda Lemay 14-06-2019 22:11
Encore une fois... excellent texte...Vraiment choquant de vivre ce sentiment d'impuissance parce que des imbéciles ont votés pour cette chose-là et le feront encore en octobre prochain...
Citer

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir